Pour la deuxième année consécutive, les anciens des Mesnuls se sont réunis. Laguiole, en Aveyron, a été choisie. Même si la structure d'accueil était séduisante,
la distance pour certains, a représenté un obstacle : elle a en effet rebuter les personnes qui ont des problèmes physiques, ou liés à l'âge.
Pour d'autres, l'aspect financier a peut-être été un élément de contrariété, car la formule d'hébergement en pension complète dans une résidence coûte plus cher que le prix d'un unique repas pris en commun, comme l'année passée chez Coco.
Rappelons que cette formule permettait aux personnes qui souhaitaient "descendre", de découvrir l'Aveyron quelques jours avant l'arrivée de tout le monde, les animations étant prévues le week-end.

Sur les 18 personnes présentes au repas des retrouvailles l'année passée aux Bréviaires, 4 avaient fait le déplacement, les autres étant indisponibles, en général pour des soucis de santé, mais également prises par d'autres engagements ou pour motifs personnels .
Nous leur adressons une amicale pensée. Il s'agit de René Bury, Alain Cadot, Norbert Charloton, Michel Couderc, Gabriel Duval, Bernard Godeau , Ferdinand Gauvry, J.C. Habert, Gabriel Jullien, Jean-Pierre Lediot, Christian Morin, François Mahuteau et Claude Leneuveu.
Nos pensées vont aussi aux personnes qui avaient prévu d'être présents, mais qui n'ont pu nous rejoindre pour les mêmes motifs. Dommage que Claude Montabert, Serge Bassot,  France Pavard, René Guitay, Eugène Sibué, René Coinde, Maurice Bouziguet, Maurice Catin, Jean louis Cheval, Marcel Cruse, François Devallois, Gérad Janot, Bernard Lachassagne, Jean Claude Mescam, Vincent pays, Jean Pierre Servière et Jean Claude Simon n'aient pu participer à notre rassemblement.
Sur les 24 "Mesnuliens", (sans les épouses ou compagnes), 20 nouvelles personnes étaient donc présentes. Les recherches effectuées au téléphone par
Raymond (Meslay) ont donc été efficaces.

Au fur et à mesure des arrivées dans cette magnifique résidence "les Fleurs d'Aubrac" (adaptée pour les personnes à mobilité réduite), les premiers sur place accueillaient les nouveaux arrivants, comme s' ils s'étaient  rencontrés la veille malgré le changement des physionomies.... et pourtant, les dernières rencontres remontent à 50 ans...
Notre séjour s'est merveilleusement bien déroulé dans une ambiance sympathique, chaleureuse et conviviale. Les diverses animations organisées par l'organisme U.L.V.F. ont été excellentes. Il faut souligner la présence d'un personnel accueillant et prévenant.
La formule choisie s'est donc révélée intéressante, car le fait de prendre plusieurs repas en commun en se plaçant aléatoirement aux différentes tables, nous a permis de nouer ou resserrer les contacts et de discuter chaleureusement avec les femmes ou compagnes que nous ne connaissions pas, qui accompagnaient leur conjoint.
Nous pensons l'année prochaine organiser un troisième séjour, dans le même type de structure d'accueil située en région Parisienne, car d'anciens nostalgiques veulent "sentir" le château. Et si un jour nous étions tous présents.....



Belles bêtes ces taureaux Aveyronnais !


1302
 
1303